Prépresse

Ici, c’est la préparation des fichiers informatiques, la confection minutieuse de ce qui sera finalement imprimé sur le papier ou véhiculé par technologie digitale.

Polygraphe:
un métier de haute précision!
Pénétrons dans le territoire des méticuleux polygraphes. En plus des travaux de mise en page, des plus simples aux plus complexes, ces fins techniciens réalisent d’incontournables tâches: leur mission consiste aussi à vérifier les fichiers de production pour qu'ils soient conformes aux normes techniques en vigueur. Et les photographies? Ils en gomment d’éventuels défauts, améliorent leur cadrage, l’exposition, le contraste et l’équilibre des teintes.

Mise en page:
de la rigueur dans la créativité
Les textes de base sont réceptionnés en fichier Word, souvent accompagnés d’éléments tels qu’images, graphiques ou logos, digitalisés ou non. Tout cela constitue la «matière première» de la plupart des documents que les polygraphes mettent en page selon une maquette de base, ou au gré de leur propre inspiration si liberté leur est donnée. Ils appliquent et vérifient aussi des dizaines de paramètres techniques selon les normes fixées.

Fichier fourni:
sans intervention de notre part?
Votre fichier nous est fourni, prêt à la reprise et sans intervention de notre part? Nous pourrions presque démarrer les yeux fermés, presque seulement parce les fichiers de ce type aussi sont sujets à une analyse informatique minutieuse. C’est ce qui assure un produit fini sans défaut de contenu, juste identique à ce que vous avez prévu.

Plaques offset… ou non

Quand un fichier de données informatiques est exécuté et validé, il ne reste plus qu’à confectionner les plaques offset. Celles-ci seront fixées sur les cylindres de la machine offset, l’encre s’y déposera, puis le papier sera imprimé. Ah, pour le procédé d’impression numérique, cette opération est superflue, les fichiers étant directement transférés de l’ordinateur à l’outil de reproduction.